Sougères-en-Puisaye, blog du village de Sougères-en-Puisaye


Commentaires

  • Claudine/poésie

    Baisers d'automne,

    Je rêve de l'automne en écoutant le tremblement de vos mains comme celui des feuilles dans le vent,
    J'écoute aussi et regarde le coeur de cette saison qui bat fort comme votre coeur quand il écoute le mien, quand nous écoutons chanter le vol des papillons blancs avec leurs ailes embaumées de l'automne ...

    J'aime quand vous voulez mettre mes larmes en bouteille pour ne plus les entendre, en voulant seulement voir des diamants qui soupirent d'être comme des baisers enfermés.

    J'aime aussi quand vous voulez allumer l'aube de mes yeux pour ranimer la flamme de l'amour et offrir à mes lèvres l'eau du ciel, pour apaiser ma soif de vos baisers, quand mon regard se languit de l'étoile de votre coeur ....

    J'aime quand nos pas, comme des notes de couleurs, avancent lentement sur les ombres automnales en jetant dans nos pensées les cris de la vigne sur les raisins d'or et de vermeil, dans le sombre froid d'octobre, quand se repose le soleil ...

    Nous prenons la fraîcheur des bois, où le soleil est interdit là, où coule la source invisible de nos amours, mais que nous écoutons comme le gémissement d'un violon chantant la fuite des feuilles dans le vent ....

    Entendez-vous le cri des vendanges, quand le brouillard avale entièrement les champs et le village ?

    Plus rien ne bouge dans l'odeur de suie mouillée, dans les volutes de fumées qui s'emparent du clocher qui sonne le matin, et que nous devinons dans la grisaille ...

    Les oiseaux taisent leurs chants sur la muraille effacée par la brume humide ...

    D'un baiser de vous à moi, vous buvez mes larmes de cristal pour m'effleurer des sourires de l'amour dans cet automne que nous aimons ...

    Les arbres comme des squelettes se dessinent aux douze coups de midi, quand doucettement, cette brume vaporeuse est percée par un pâle rayon de soleil qui enfin, offre à dame nature et à nos regards une palette de rouges et d'ors, de pourpres et de bruns, de noirs et de verts éteints, et apporte à nos forêts les plus jolis habits que nous contemplons ...

    Image magique,comme des baisers aux goûts et couleurs et de champignons,
    comme des baisers blottis entre l'été et l'hiver,
    comme des baisers fleuris que nous partageons ...

    @copyright Claudine,

    Posté par Claudine, 09 octobre 2012 à 17:04

Poster un commentaire